Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Angus Calderhead remporte un prix du Canadian Journal of Remote Sensing
Retour aux actualités

Télédétection

Angus Calderhead remporte un prix du Canadian Journal of Remote Sensing

Version imprimable
14 juin 2011 // par Jean-Daniel Bourgault
rss

Lors du 32e Symposium canadien sur la télédétection (Canadian Remote Sensing Symposium - CRSS), qui se tient aujourd’hui, 14 juin 2011, à Sherbrooke, un groupe d’auteurs s’est vu remettre le prix du Meilleur article publié en 2010 dans la revue Journal canadien de télédétection / Canadian Journal of Remote Sensing.

 

Angus Calderhead, qui a complété en 2009 un doctorat au sein de l’équipe du professeur Richard Martel (le second auteur), Pierre-Jean Alasset de C-CORE, Alfonso Rivera de la Commission géologique du Canada et Jaime Garfias de l’ Universidad Autonoma del Estado de Mexico, ont cosigné l’article « Land subsidence induced by groundwater pumping, monitored by D-InSAR and field data in the Toluca Valley, Mexico »Cet article est une partie de la thèse d'Angus, qui s'intitulait « Évaluation des effets de pompage sur la subsidence: une approche par des relevés de terrain, la télédétection et la modélisation numérique ».

 

Le pompage excessif de l’eau souterraine dans les aquifères compressible conduit à la subsidence, c’est à dire l'abaissement lent et progressif du sol sous l'effet, entre autres, de l’extraction des ressources du sous-sol ou du pompage d'eau. Il peut potentiellement causer des dommages importants aux bâtiments et aux infrastructures. L’interférométrie différentielle est appliquée aux images SAR (D-InSAR) de la vallée de Toluca, au Mexique afin de mesurer l’affaissement régional. Les résultats D-InSAR sont vérifiés avec des données de terrain. Un total de 30 images SAR de plusieurs senseurs ont étés acquises entre décembre 1995 et mai 2008. Quarante quatre paires D-InSAR ont été traitées dont 31 interférogrammes sont utilisables. ENVISAT ASAR avait généralement des lignes de bases (« baselines ») plus courtes (0,500 m) que RADARSAT-1 et il y avait donc plus d’interférogrammes utilisables. La vérification des résultats a été faite avec deux systèmes d’extensomètres. Les argiles compressibles se compactent d’une façon relativement linéaire, où les différents taux de compaction sont fonctions des propriétés géologiques et de la charge hydraulique. L’affaissement total maximal d’un point situé dans la vallée entre novembre 2003 et mai 2008 est d’environ 40 cm. Il est estimé que le montant total maximum de subsidence depuis 1962 est de plus de 2,0 mètres.

 

Bravo Angus !

 

Source : Calderhead AI, Martel R, Alasset PJ, Rivera A , Garfias J (2010) Land subsidence induced by groundwater pumping, monitored by D-InSAR and field data in the Toluca Valley, Mexico. Can J Remote Sens, 36(1) : 9-23 (DOI : 10.5589/m10-024)

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...