Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » AVATIVUT : quand la science rencontre l’lnuit Qaujimajatuqangit (IQ)
Retour aux actualités

Changement climatique et culture

AVATIVUT : quand la science rencontre l’lnuit Qaujimajatuqangit (IQ)

Version imprimable
6 mai 2015
rss

AVATIVUT, qui signifie « Notre environnement » en inuktitut, est un programme novateur ayant pour objectif d’impliquer les élèves des écoles secondaires du Nunavik dans le suivi de leur environnement, le tout dans le contexte des changements climatiques. Il vise donc à développer une forme d'enseignement des sciences plus concrètement liées à l'environnement, à la culture et à l'expertise des communautés locales. Il s’inscrit dans une approche de décolonisation de l'enseignement des sciences et vise ainsi à encourager la persévérance scolaire.

 

Ce programme est mené par l’INRS et l’UQTR, en collaboration avec la Commission scolaire Kativik, le Centre d'études nordiques (CEN) et l’Université Laval. En 2012, il faisait d'ailleurs l’objet d’un article dans le magazine PlanèteINRS

 

Les activités du programme combinent deux systèmes de connaissances et d’apprentissage:

  1. la science, analytique et théorique;
  2. l’Inuit Qaujimajatuqangit (IQ), connaissances traditionnelles, apprentissage visuel, oral et pratique.

 

Depuis 2012, les activités portant sur la productivité des petits fruits (UQTR) et le suivi de la glace (développées par l’INRS : Yves Gauthier et Monique Bernier) ont été intégrées au curriculum de la Commission scolaire Kativik. Des vidéos didactiques ont été mises en ligne et une nouvelle activité sur la dynamique du pergélisol a été développée (Université Laval).  Les données recueillies dans le cadre d’AVATIVUT contribuent à la mise sur pieds d’une base de données pour le suivi environnemental de l’Arctique, ce qui lui vaut maintenant le support d’Ouranos

 

De plus, en 2013, AVATIVUT a fait partie de la courte liste des finalistes pour le Prix Inspiration Arctique. Ce prix est destiné aux équipes « dont la contribution à la collecte de savoirs sur l'Arctique est substantielle, démontrée et de qualité, et qui ont fourni des plans tangibles pour transformer ces connaissances en applications concrètes pour le bien de l'Arctique canadien, des résidents du Nord et par conséquent du Canada tout entier. » 

 

--

Source : Gérin-Lajoie J, Hébert-Houle E, Gauthier Y, Lévesque E, Samson G, Bernier M, Allard M & Aubé-Michaud S (2014) AVATIVUT : Nunavik high school students contribute to monitoring climate change. Makivik magazine. 104: 50-56

 

José Gérin-Lajoie (UQTR) et Yves Gauthier (INRS) sont les développeurs principaux des modules du programme. Émilie Hébert-Houle est étudiante à la maitrise en éducation à l’UQTR; son projet traite de la décolonisation de la science. Ghislain Samson est directeur du Département des sciences de l’éducation à l’UQTR. Monique Bernier (INRS), Esther Lévesque (UQTR) et Michel Allard (U Laval) sont professeurs et chercheurs membres du Centre d’études nordiques (CEN). Sarah Aubé-Michaud (ULaval) est professionnelle de recherche au CEN.

 

--

 

Voir aussi :

https://www.youtube.com/user/Avativut/videos

https://www.youtube.com/watch?v=mYrt5ewj5nc

https://www.youtube.com/watch?v=orlF2uRfjdU

 

Pour en savoir plus :

http://www.cen.ulaval.ca/avativut/

http://www.acs.qc.ca/actualite/46-le-projet-avativut.html

http://transferteducation.ca/avativut-lenvironnement-a-portee-de-mains/

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...