Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Le doctorant François Lapointe en vedette grâce à ses travaux sur les sédiments
Retour aux actualités

Dans la blogosphère de l'American Geophysical Union (AGU)

Le doctorant François Lapointe en vedette grâce à ses travaux sur les sédiments

Version imprimable
20 décembre 2016 // par Mathilde Renaud
rss

François Lapointe, étudiant au doctorat dans l’équipe du professeur Pierre Francus, présentait une affiche au récent congrès de l'American Geophysical Union (AGU) Fall Meeting qui se tenait à San Fransisco du 12 au 16 décembre 2016. L'AGU Fall Meeting est un des congrès les plus importants en sciences de la Terre regroupant plusieurs milliers congressistes chaque année.

 

Son affiche intitulée Imprint of the Pacific Decadal Oscillation on the Western Canadian High-Arctic Climate a attiré l’attention de la blogosphère de l'AGU, qui lui a consacré un article paru le 14 décembre sur GeoSpace. Geospace est un blogue de l'AGU sur les sciences de la Terre et de l'espace.

 

François et ses collaborateurs ont étudié les varves des sédiments d’un lac profond du Nunavut dans l’Arctique canadien. Les varves sont des couches annuelles de sédiments qui se déposent au fond de certains lacs. Les chercheurs ont découvert que l’épaisseur des varves était corrélée avec l’Oscillation décennale du Pacifique (ODP) pour les 700 dernières années. Par le passé,  les reconstructions de l'ODP ont surtout été réalisées à partir de cernes de croissance d'arbres, mais les résultats ne concordaient pas toujours d'une région à l'autre. François suggère que les arbres pourraient répondre aux changements liés à l'ODP différemment selon les régions. C'est lui qui a eu l'idée de tenter une reconstruction de l'ODP à partir de varves de sédiments. Les résultats ont été concluants. Lors de la phase négative de ce phénomène climatique, les couches annuelles de sédiments étaient plus épaisses en lien avec des précipitations plus importantes. Cette phase est aussi liée à une diminution de la glace de mer et un réchauffement dans l’Arctique. Ces informations sont très utiles afin de mieux anticiper les changements climatiques dans cette région du globe très sensible aux modifications du climat.

 

__

 

L'article du blogue : Woodward A (14 décembre 2016). Lake sediments may be key to predicting melting sea ice in Canadian ArcticGeoSpace blog, AGU (consulté le 19 décembre 2016).

 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...