Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » La doctorante Rajwinder Kaur obtient un prix pour une présentation orale
Retour aux actualités

L'Association canadienne sur la qualité de l'eau (ACQE)

La doctorante Rajwinder Kaur obtient un prix pour une présentation orale

Version imprimable
4 août 2017 // par Jean-Daniel Bourgault
rss
Lors de la 52e édition de la Conférence régionale du Centre du Canada sur la recherche sur la qualité de l'eau, tenue à Toronto en février 2017, Rajwinder Kaur, étudiante au doctorat en sciences de l’eau dans l’équipe du professeur Rajeshwar Dayal Tyagi, a reçu un prix pour sa présentation orale dans la catégorie Bioenergy and Biosolids.
 
Cette conférence organisée par l'Association canadienne sur la qualité de l'eau (ACQE) rassemble chaque année différents acteurs œuvrant dans la recherche et la gestion de la qualité de l’eau. L’Association organise de trois à quatre événements annuellement et publie le Water Quality Research Journal of Canada.
 
Le titre de la présentation orale de Rajwinder était Bioconversion of cashew apple juice to bioplastics. 
 
Résumé : 
L'expansion des plastiques pétrochimiques est devenue une menace majeure pour l'écologie mondiale en raison d'impacts très négatifs sur l'environnement et la santé humaine. Les polyhydroxyalcanoates (PHA), des polyesters biodégradables produits naturellement par fermentation bactérienne de sucres ou lipides, se révèlent des alternatives de grand intérêt en comparaison aux plastiques à base de pétrole, en raison de propriétés comme la biodégradabilité complète, la biocompatibilité et la non-toxicité.
 
L'utilisation généralisée de PHA est cependant entravée par les coûts de production élevés en comparaison des plastiques classiques. Le coût des matières premières, principalement la source de carbone, représentait environ 50 à 60 % de la production totale de PHA. Par conséquent, la faisabilité économique de la production de PHA est possible avec le développement d'un processus de fermentation efficace en utilisant des sources de carbone peu coûteuses.
 
Les pommes de cajou sont considérées comme un rejet agricole et son jus nutritif peut être utilisé comme substrat à faible coût en raison de la présence de 10 à 12 % de teneur en glucose, de vitamines et de certains acides aminés. Par conséquent, cette étude est menée pour démontrer l'utilisation efficace du jus de pomme de cajou comme matière première fermentative pour la production de bioplastiques (PHA) à l'aide de Cupriavidus necator.
 
 
En complément :
Valoriser le jus de pommes de cajou en bioplastiques

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...