• Accueil
  • » Actualités
  • » Documenter la pollution de la rivière Saint-Charles pour mieux la restaurer
Retour aux actualités

Programme Odyssée Saint-Laurent

Documenter la pollution de la rivière Saint-Charles pour mieux la restaurer

Version imprimable
17 avril 2019 // par Amélie Daoust-Boisvert
rss
Le Réseau Québec maritime (RQM) appuie le professeur à l’INRS Pierre Francus, qui pourra poursuivre ses recherches sur les contaminations anthropiques au sein des sédiments de la rivière Saint-Charles, dans la région de Québec. Le programme Odyssée Saint-Laurent financera le projet sur deux ans. Le projet bénéficie également de l’appui financier de la Ville de Québec. 
 
Les berges de la rivière Saint-Charles autrefois très industrialisées ont laissé en héritage une pollution qui demande à être documentée pour permettre la restauration écologique de la rivière. Photo : Léo Chassiot
 
Pierre Francus travaillera en partenariat avec des collègues de l’Université de Montréal, de l’Université Laval, de la Commission géologique du Canada et de la Ville de Québec.
 
Autrefois, la zone de la rivière en amont du barrage Joseph-Samson, situé à l’embouchure avec le fleuve, était fortement industrialisée. La pollution s’est accumulée au fil du temps dans les sédiments au fond de la rivière, ce qui freine encore aujourd’hui la pratique de plusieurs activités nautiques comme la pêche ou le kayak. 
 
Photo : Léo Chassiot
 
Fait novateur, le professeur Francus et ses collaborateurs utiliseront une approche croisant les sciences naturelles et humaines. Leur étude se déclinera en trois axes. D’abord, ils vont documenter l’occurrence et la biodisponibilité des contaminants au sein des sédiments. Ensuite, ils vont quantifier le volume de sédiments et de contaminants piégés en amont du barrage. Finalement, ils plongeront… dans les archives de la Ville de Québec. Cela permettra de mettre en lumière la relation entre l’histoire des installations et des activités industrielles en bordure de la rivière Saint-Charles et les analyses sur les polluants dans les sédiments.
 
Le projet, croit le professeur Francus, permettra d’acquérir les connaissances nécessaires à la mise en œuvre des politiques de la Ville de Québec quant à la gestion des sédiments et l’aménagement des berges pour la restauration de l’intégrité écologique de la rivière.
 
Le Réseau Québec maritime (RQM) a dévoilé cette semaine la liste de huit projets de recherche intersectoriels dans le cadre du programme de recherche Odyssée Saint-Laurent.

Le Réseau Québec maritime (RQM) appuie le professeur à l’INRS Pierre Francus, qui pourra poursuivre ses recherches sur les contaminations anthropiques au sein des sédiments de la rivière Saint-Charles, dans la région de Québec. Le programme Odyssée Saint-Laurent financera le projet sur deux ans. Le projet bénéficie également de l’appui financier de la Ville de Québec. 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...