Logo INRS
English
Retour aux actualités

Médaille d’argent pour volcanologue

Version imprimable
28 avril 2011
rss

Dans quelques jours, l’Association géologique du Canada (AGC) remettra à un étudiant diplômé du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS la médaille d’argent Léopold-Gélinas 2011. Cette distinction couronne annuellement le meilleur mémoire de maîtrise par un Canadien ou soumis à une université canadienne dans le domaine de la volcanologie et de la pétrologie ignée. 

 

Russell Rogers, qui a récemment terminé sa maîtrise en sciences de la terre au sein de l’équipe du professeur Pierre-Simon Ross, recevra ce prix lors du congrès annuel conjoint de l'AGC, de l'Association minéralogique du Canada, de la Society of Economic Geologists et de la Society for Geology Applied to Mineral Deposits, qui se tiendra du 25 au 27 mai prochains à Ottawa. Russell était également codirigé par Patrick Mercier-Langevin de la Commission géologique du Canada, professeur associé au Centre Eau Terre Environnement.

 

Durant son séjour au Centre Eau Terre Environnement, Russell était impliqué dans les projets Plan Cuivre (ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec) et ICG-3 (Ressources naturelles Canada) dans le Groupe de Blake River en Abitibi et a bénéficié du support de ces deux organismes, ainsi que de la collaboration de la compagnie Ressources Cogitore Inc.

 

Son mémoire s’intitule « Volcanology and metallogeny of a sector of the Blake River Group, Abitibi Subprovince, Québec and Ontario ». Le Groupe de Blake River est un assemblage volcanique archéen qui contient de nombreux gisements de métaux usuels et précieux (cuivre, zinc, or, argent). Le secteur travaillé par Russell, près du lac Hébécourt, est situé dans le nord du groupe et contient des roches volcaniques mafiques à felsiques dont l’âge est équivalent à celui des roches hôtes du gisement géant Horne, près de Rouyn-Noranda. La principale contribution de l’étudiant a été de raffiner la chimico-stratigraphie du secteur et de définir la position approximative des centres effusifs pour plusieurs unités volcaniques. La combinaison de ces méthodes avec une étude pointue de la chimie des pyrites dans certains horizons volcanoclastiques, et une étude de l’altération, a permis de mieux comprendre l’empilement volcanique et l’activité hydrothermale en plus de fournir de nouveaux outils d’exploration.


Un article basé sur ces travaux a été soumis à la prestigieuse revue Economic Geology, avec Russell comme premier auteur.


Toutes nos félicitations !

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...