Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Le professeur Rajeshwar Dayal Tyagi remporte le Grand Prix de la recherche
Retour aux actualités

American Academy of Environmental Engineers

Le professeur Rajeshwar Dayal Tyagi remporte le Grand Prix de la recherche

Version imprimable
1er juillet 2010
rss

L’American Academy of Environmental Engineers (AAEE) a attribué son Grand prix de la recherche universitaire 2010 au professeur Rajeshwar Dayal Tyagi du Centre Eau Terre Environnement de l’Université INRS pour  ses travaux sur la valorisation par la bioconversion des boues d’épuration et des eaux usées. Parmi les produits à valeur ajoutée que l’équipe du professeur Tyagi développe, signalons les biopesticides, les biofertilisants, les biopolymères (ou bioplastiques), les enzymes et  les biofloculants, une molécule servant à faire précipiter les matières en suspension. Outre ses installations du centre-ville, l’équipe opère également le Laboratoire de bioconversion des eaux usées et des boues d'épuration en produits à haute valeur ajoutée, un équipement de pointe parmi  les mieux outillés du Canada, situé aux Laboratoires lourds de l’INRS, dans le Parc technologique du Québec Métropolitain.

 

Le traitement des boues d’épuration et leur élimination sont parmi les opérations les plus difficiles et les plus coûteuses auxquels doivent faire face les municipalités. Aux États-Unis seulement, il se produit annuellement près de 17000 tonnes de boues qui doivent être traitées et neutralisées d’une manière qui soit écologiquement acceptable. En plus des méthodes plus classiques d’épandage de biosolides en agriculture ou de compostage, les plus récentes tendances en matière de valeur ajoutée s’orientent vers une autre dimension où les substrats des boues sont utilisés pour la production de granulats de construction, d’adsorbants, de biocarburants, des produits biotechnologiques, voire même l'alimentation animale ou la production d'électricité.

 

La demande pour les produits biologiques est de plus en plus importante. La mise à l’échelle de procédés industriels économiquement rentables est un problème majeur que se doivent de résoudre les chercheurs dans ce secteur des biotechnologies. Or le succès de ces produits biologiques dépend beaucoup de la capacité à développer des processus utilisant des intrants naturels peu dispendieux et renouvelables car cet aspect compte pour 30 à 40% du coût final selon l’échelle de production.  Les boues d’épuration peuvent donc remplacer des matériaux de base coûteux et ainsi réduire les coûts de production.

 

Le professeur Tyagi et son équipe ont développé des procédés technologiques rentables pour générer de tels bioproduits à haute valeur ajoutée en utilisant des eaux usées et des boues d’épuration comme intrant de base. De ce fait, les coûts de production se situent de 40 à 60%  plus bas que les processus conventionnels, en plus de donner une valeur commerciale à des sous-produits (les boues et les eaux usées) autrement fort encombrant et coûteux à éliminer.

 

Le Grand Prize – University Research a été décerné il y a quelques jours et est signalé dans la revue Environmental Engineers v 46 n2 (printemps 2010), http://www.aaee.net/Downloads/EESpring2010.pdf (voir pp 26-27)

Pour en savoir plus :

 

http://www.aaee.net 

 

 

Toutes nos félicitations au professeur Tyagi!

 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...