Logo INRS
English
Retour aux actualités

L’INRS souhaite apporter des précisions

Travaux de recherche à Haldimand

Version imprimable
27 septembre 2012 // par Gisèle Bolduc
rss

 

L’INRS souhaite apporter des précisions sur la nature de ses travaux de recherche dans la péninsule d’Haldimand, près de Gaspé, et communiquer des résultats préliminaires obtenus à ce jour. Ces travaux ont débuté en novembre 2011 et se poursuivront sur une période d’au moins trois ans.

 

La compagnie Pétrolia a mandaté une firme d’experts en hydrogéologie (TechnoRem de Laval) afin d’effectuer des travaux de caractérisation environnementale dans la péninsule d’Haldimand. Le professeur René Lefebvre de l’INRS, expert en caractérisation hydrogéologique, collabore à ces travaux dans le but d’évaluer l’impact potentiel des activités de l’industrie pétrolière sur les ressources en eau souterraine dans ce secteur. Avec son équipe, il contribue à l’établissement du plan de caractérisation et voit à l’interprétation des résultats obtenus. La phase initiale, présentement en voie de réalisation, comprend le forage de puits d’observation ainsi que l’échantillonnage d’eau pour des fins d’analyses chimiques dans ces puits, de même que dans des puits résidentiels et des cours d’eau.

 

Une présence d’hydrocarbures pétroliers (C10-C50) a été détectée dans deux des 11 échantillons analysés provenant des puits d’observation, dans un des six échantillons des puits résidentiels et dans les quatre cours d’eau échantillonnés. Des analyses spécifiques sur ces échantillons ont été effectuées afin d’évaluer la présence de composés chimiques (HAP et COV) pour lesquels des critères de qualité d’eau existent. Ces analyses ont mené à la détection de certains composés et permis d’établir que les normes établies de qualité d’eau pour des fins de consommation sont respectées. Une analyse des composés non organiques (non liés aux produits pétroliers) a également été effectuée. Aucun dépassement n’a été observé pour des critères de qualité relatifs à la santé. Certains résultats dépassaient des normes liées à des caractères esthétiques (ex. : odeur, dureté de l’eau, etc.). Des avis ont été transmis aux propriétaires des puits résidentiels où ces dépassements ont été constatés.

 

Afin de terminer cette première phase du projet de recherche, quatre forages restent encore à faire pour l’installation de puits d’observation, principalement autour du site du forage Haldimand no 4, avant le début de ce forage. Ces travaux ainsi que l’interprétation des résultats obtenus vont compléter cette phase du projet. Les résultats seront communiqués publiquement et feront l’objet d’une présentation à Gaspé.

 

L’INRS prévoit poursuivre ses travaux de recherche à Haldimand afin d’identifier la nature et l’origine des hydrocarbures présents dans l’eau souterraine. Il est à noter que le rapport de McGerrigle du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) datant de 1950 (rapport no RG 035) documentait des zones de suintement d’hydrocarbures dans la région de Gaspé.

 

 

Pour plus d'information sur les travaux de recherche de l’INRS à Haldimand, visitez la page du professeur René Lefebvre. ♦

 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Nouveau modèle géologique pour Vénus et la Terre archéenne ...

Webzine

Une diplômée utilise la photo-électro-catalyse pour dépolluer les eaux usées ...

Webzine

Une diplômée améliore les outils de modélisation hydrologique pour mieux prévoir le débit des rivières ...

Webzine

Infrastructure de calibre mondial pour prévenir l’érosion du littoral ...

Webzine

Congrès international IGARSS 2014 : la télédétection au service de l'énergie ...