Logo INRS
English

By mathilde.renaud - Posted on 23 octobre 2012

Doctorat en sciences de la Terre

Ce programme est offert conjointement par le Centre Eau Terre Environnement de l’INRS et le Département de géologie et de génie géologique de l’Université Laval. Il offre une spécialisation avancée dans divers domaines de la géologie fondamentale et appliquée et du génie géologique. Il vise à rendre l’étudiant apte à concevoir et à mettre sur pied un projet de recherche original, ainsi qu’à le mener à terme de façon autonome. Le programme a aussi pour but de permettre à l’étudiant d’exceller dans des activités professionnelles de recherche et d’enseignement universitaire.

Version imprimable


Professeur responsable

Claudio Paniconi | Téléphone : 418 654-3108

 

Aperçu du programme

► English 

 

 

Le programme de doctorat comprend 90 crédits. Six crédits de cours au choix permettent à l'étudiant d'élargir et d'approfondir ses connaissances tout en poursuivant les travaux qui le mèneront à la rédaction de sa thèse dans un champ de spécialité. Deux concentrations de cours sont disponibles : 1) Géodynamique et ressources et 2) Géoingénierie de l’environnement, à l’intérieur desquelles se retrouvent plusieurs spécialisations. Un cours de terrain en géologie, géophysique et hydrogéologie est offert chaque année en alternance entre la France et le Québec dans le cadre d'une collaboration avec l'Université de Rennes 1.

 

Une bourse est offerte à tous les étudiants inscrits.

  

Pour les étudiants admis à partir du trimestre d'été 2015

Consulter la liste des cours (description officielle du programme)

 

Pour les étudiants admis avant le trimestre d'été 2015

Consulter la liste des cours (description officielle du programme)

 

► Télécharger le feuillet du doctorat en sciences de la Terre

 

 

Conditions d'admission

 

Le candidat doit être titulaire d’une maîtrise en sciences ou d’un diplôme jugé équivalent ou posséder les connaissances requises et une formation appropriée. Il doit posséder un dossier universitaire au-dessus de la moyenne, avoir démontré des aptitudes à conduire une recherche originale et avoir obtenu de bonnes recommandations de la part des répondants. Un professeur de l’une ou l’autre des deux institutions doit avoir accepté d’agir comme directeur de recherche du candidat. 

 

 

Profil des étudiants et perspectives d'emploi 

 

Les étudiants proviennent de tous les secteurs des sciences de la Terre, principalement de géologie et de génie géologique.

 

Plusieurs des enjeux socioéconomiques auxquels la société est confrontée font appel aux sciences de la Terre. De l’exploration à l’exploitation durable des ressources minérales, énergétiques, et des eaux souterraines, à la restauration de sites contaminés, en passant par l’évaluation des risques géologiques et des impacts des changements climatiques, les possibilités d’emploi pour les scientifiques dans ce domaine sont nombreuses et variées. Les universités, les agences gouvernementales et les firmes de génie-conseil ne sont que quelques exemples d’employeurs potentiels.


 

Exemples d'emplois occupés en 2015 par des diplômés

 

Laurie Tremblay (diplômée en 2014)

Gestionnaire de projets en hydrogéologie, SNC Lavalin : Ressources, environnement et eau

 

Camille Dubreuil-Boisclair (diplômée en 2013)

Spécialiste en modélisation géologique, Statoil (Norvège)

 

Adeline Parent (diplômée en 2013)

Analyste de systèmes pétroliers et géologue structural, Schlumberger (Allemagne)

 

Jean-François Ravenelle (diplômé en 2013)

Consultant sénior (géologie structurale), SRK Consulting (Canada) Inc. 

 

Nicolas Reynier (diplômé en 2012)

Stagiaire postdoctoral, Laboratoire des mines et des sciences minérales de CANMET, Ressources naturelles Canada

 

François Leclerc (diplômé en 2011)

Géologue, Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec

 

Mathieu Laporte-Saumure (diplômé  en 2011)

Spécialiste en sciences physiques, Service des lieux contaminés et des matières dangereuses, Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec

 

Stéphanie Cuven  (diplômée en 2010)

Coordinatrice scientifique, IODP France (Programme international de découverte des océans) et Consultante et directrice, PalGeoSed : Expertise en sédimentologie (France)

 

 

Contact 

 

programme@ete.inrs.ca