• Accueil
  • » Évènements
  • » Conférence de Geneviève Bordeleau sur le gaz de shale et l'eau souterraine
Retour aux évènements

Conférence de Geneviève Bordeleau sur le gaz de shale et l'eau souterraine

rss

Geneviève Bordeleau, chercheuse à la Commission géologique du Canada à Québec, présentera une conférence le lundi 1er avril 2019 à 14 h, à la salle 2422 du Centre Eau Terre Environnement de l'INRS.

La conférence de Geneviève Bordeleau s'intitule Gaz de shale et eau souterraine : quand les isotopes se rassemblent et racontent leur histoire.

 

 

 

Résumé

Depuis le milieu des années 2000, l’exploitation du gaz de shale (communément appelé gaz de schiste) a connu un essor phénoménal en Amérique du Nord. Or, ce développement a souvent eu lieu sans réelle connaissance préalable de la qualité de l’eau souterraine à l’échelle locale, et conséquemment les allégations de contamination pouvaient difficilement être vérifiées. Suite à cela, les craintes importantes de la population ont mené à l’arrêt des activités dans plusieurs juridictions, notamment au Québec, en attendant que des données scientifiques soient disponibles pour évaluer le risque réel de la fracturation hydraulique pour la qualité de l’eau potable.

 

Cette conférence illustre l’apport de la géochimie isotopique à cette problématique, au travers de projets de recherche d’envergure ayant eu lieu au Québec et au Nouveau-Brunswick. Dans ce contexte, une méthodologie originale a été développée, qui combine divers indicateurs géochimiques et isotopiques (ratio C1/C2+C3, δ13CCH4, δ2HCH4, 14CCH4, δ13CCID, δ2HH2O), et les articule en une méthode cohérente permettant de révéler l’origine (thermogénique ou microbienne) du méthane dans l’eau, avec une plus grande certitude qu’auparavant.

 

Les résultats ainsi obtenus contribuent à : 1) évaluer les risques de migration ascendante de contaminants provenant des formations géologiques profondes visées par la fracturation hydraulique, vers les aquifères superficiels, et 2) établir les conditions préalables (baseline) de l’eau souterraine, avant toute exploitation. Une telle caractérisation constitue une étape clé vers une éventuelle acceptabilité sociale de cette industrie.

 

 

Biographie

Passionnée par le domaine de l’environnement, Geneviève Bordeleau a complété un baccalauréat en agronomie à l’université McGill (2003), une maîtrise en sciences de la Terre (2007) et un doctorat en sciences de l’eau (2012) à l’INRS, puis un stage postdoctoral à la Commission Géologique du Canada (2013-2018).

 

Elle a également effectué des projets de recherche liés à l’environnement à l’Université de Copenhague (Danemark), l’Université Christian-Albrech (Allemagne), l’Université de Barcelone (Espagne), ainsi qu’à Agriculture et Agro-Alimentaire Canada. Son expertise est centrée sur la qualité de l’eau souterraine, et le suivi de contaminants par des méthodes isotopiques.

 

Ses recherches touchent à plusieurs domaines de recherche tels que l’agronomie, l’hydrogéologie régionale et locale, la géochimie des contaminants (ex : explosifs et propulsifs, solvants chlorés) et les impacts de l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels.

 

Son objectif principal, comme chercheuse, est de mieux comprendre les processus environnementaux qui affectent les eaux souterraines, afin de protéger la qualité de cette précieuse ressource.

Évènements

Évènements

à venir